duminică, 9 noiembrie 2008

Dan Culcer. Demagogie si propaganda

Demagogie si propaganda
Data: Miercuri, Martie 12 @ 14:13:20 CET
Topic: Memoria


Cititi ce scria, înainte de 1964, despre modul în care s-a realizat deschiaburirea (dékoulakizarea), scriitorul sovietic Vassili Grossman, comunist și stalinist, propagandist convins pânã la un moment dat. Recunoaște cã propaganda sovieticã declarase chiaburii, adicã țãranii mai mult sau mai puțin înstãriți, neoameni. Poate fi sesizatã o diferențã de esențã sau de nuanțã între aceastã formulã și considerarea de cãtre nazism a evreilor sau a altor categorii umane, ucraineni, ruși, drept untermensch, adicã suboameni? Dacã ne vom aminti cã Grossman a realizat, în colaborare cu un alt propagandist obraznic, Ilya Ehrenburg, și culegerea de mãrturii (cu texte de o autencitate controversatã) intitulatã Cartea neagrã, frazele sale capãtã o tentã de fãțãrnicie purã.

Iatã ce scria confratele sãu, Ilya Ehrenbourg. în articolele și manifestele sale din 1945 : "Les Allemands ne sont pas des êtres humains... Si vous n'avez pas tué un Allemand par jour, vous avez perdu votre temps.. Si vous tuez un Allemand, tuez-en un autre - il n'y a rien de plus amusant pour nous qu'une pile de cadavres allemands... Tuez des Allemands, c'est ce que demande votre grand-mère. Tuez des Allemands, c'est la prière de votre enfant... Tuez, tuez..." (Texte și imagini ale manifestelor lui Ehrenbourg în "Nemesis at Potsdam" de De Zayas). On vient d'apprendre que les archives personnelles d'Ehrenburg, décédé en 1967, ont été transportées clandestinement en Israel et ont été déposées à l'Institut Yad Vashem, le centre mondial de documentation canonique sur l'Holocauste. Ces archives, dit Le Monde (13 février 1988) "contiendraient notamment le manuscrit complet du Livre noir rédigé sous la direction d'Ehrenbourg et de Vassili Grossmann sur les atrocités commises contre les juifs en URSS pendant l'occupation nazie et sur les manifestations antisémites après la guerre; le document ne fut jamais publié en URSS, et a été édité en russe dans une version partielle en Israel".



"Quand je pense maintenant à la dékoulakisation, je vois tout d'une autre façon, je ne suis plus envouté et puis j'ai vu les hommes à l'œuvre. Comment ai-je pu avoir ce cœur de pierre ? Comme ils ont souffert ces gens, comme on les a traités ! Moi, je disais : ce ne sont pas des êtres humains, ce sont des koulaks. Et plus j'y pense, plus je me demande qui a inventé ce mot : les koulaks (...) Pour les tuer, il fallait déclarer : les koulaks, ce ne sont pas des êtres humains. C'est ce qu'ont dit Lénine et Staline : les koulaks, ce ne sont pas des êtres humains. Mais ce n'est pas vrai, c'étaient des hommes, c'étaient des hommes ! Voilà ce que j'ai compris peu à peu. Nous sommes tous des êtres humains".
Tout passe, 1964, Éd. L'Âge d'homme.

"L'homme, condamné à l'esclavage, est esclave par destin et non par nature. L'aspiration de la nature humaine vers la liberté humaine est invincible, elle peut être écrasée, mais elle ne peut être anéantie. (...) L'homme ne renonce pas de son plein gré à la liberté. Cette conclusion est la lumière de notre temps, la lumière de l'avenir."

Vie et Destin, 1952, Éd. L'Âge d'homme. O dumirire lentã și destul de târzie, nu-i vorbã. Sub pecetea convingerilor comuniste, finalmente niciodatã abandonate.

Dan Culcer



http://www.russomania.com/Vassili-Grossman


http://www.asymetria.org/modules.php?name=News&file=print&sid=550


http://snipurl.com/59f9t

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu